De Ducasse à Maldoror

Jean-Jacques Lefrère n’est plus

Notre vieil ami J.-J. Lefrère nous a quittés. Les passionnés de Lautréamont savent ce qu’ils lui doivent, depuis Le Visage de Lautréamont jusqu’à sa biographie totale d’Isidore Ducasse, l’animation des Cahiers Lautréamont pendant de nombreuses années, des observations critiques précises et argumentées à propos des éditions et rééditions diverses, des contributions d’inédits sur la réception de Maldoror pour les Nouveaux Cahiers Lautréamont en ligne, etc. 
Les amateurs de Rimbaud, de Laforgue, de toute la littérature fin-de-siècle pourront en dire autant – et cela sans mentionner son activité scientifique aussi prolifique que son activité littéraire. 
Il nous manque et il nous manquera longtemps.

Photo JJ Lefrere

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s