Possédé. Actualisation du recensement des éditions originales de 1869 et 1874

Bertrand Combaldieu               Nous avions l’impérieux devoir de mettre à jour notre recensement paru dans la version électronique des Cahiers Lautréamont en juillet de l’année dernière. Promesse tenue. Rappelons qu’il s’agit d’abord d’une tentative d’inventorier les exemplaires de l’édition originale des Chants de Maldoror ou plutôt celle dite de « première seconde », en date de… Lire la suite Possédé. Actualisation du recensement des éditions originales de 1869 et 1874

Les deux derniers exemplaires (et quelques autres)

Bertrand Combaldieu et Eric Walbecq             Ça commence par une simple curiosité, comme souvent. Celle d’aller visiter un exemplaire des Chants de Maldoror avant sa vente aux enchères à l’Hôtel Drouot. Un exemplaire à priori sans grand intérêt, jauni, à la couverture fragile, en état médiocre. Pas de notes, pas d’ex libris, non vraiment, rien… Lire la suite Les deux derniers exemplaires (et quelques autres)

Les Chants de Maldoror de 1874 : combien d’exemplaires ? Éléments de réponse

Bertrand Combaldieu Question : un exemplaire valant 3,50 Francs (1874), sachant qu’un acompte de 400 Francs fut versé sur un total de 1200 Francs, quel fut le tirage de l’édition de 1869/1874 ? Les « sévères mathématiques » ne suffisent pas à répondre à la question, l’équation restant plus complexe qu’ainsi énoncée. La marge de l’éditeur demeure inconnue pour… Lire la suite Les Chants de Maldoror de 1874 : combien d’exemplaires ? Éléments de réponse

Joël, le ducassien d’Oberkampf

Bertrand Combaldieu poursuit sa série de portraits ducassiens. Nous donnons ici l’article qu’il consacre à Joël, propriétaire du bar Maldoror, suivi juste après d’un aperçu de la collection personnelle de ce dernier. Les habitués du quartier d’Oberkampf à Paris ont dû voir cette enseigne qui reflétait dans la nuit un « Maldoror » de néon rouge et bleu… Lire la suite Joël, le ducassien d’Oberkampf

Un autre Genonceaux poursuivi par la justice

Kevin Saliou et Gérard Tasset     Dans un article précédent, Gérard Tasset nous avait communiqué des informations nouvelles et importantes concernant Léon Genonceaux, le premier à avoir réédité, en 1890, Les Chants de Maldoror. Bien que ceci soit sans rapport avec Isidore Ducasse, il nous a semblé intéressant de présenter au public le destin… Lire la suite Un autre Genonceaux poursuivi par la justice

Un mystérieux exemplaire des Chants de Maldoror, ou les aventures posthumes d’Isidore Ducasse à Leipzig

  Kevin Saliou et Bertrand Combaldieu   Les Cahiers Lautréamont ont été contactés par Bertrand Combaldieu, heureux propriétaire d’un volume de l’édition 1874 des Chants de Maldoror[1]. Cet exemplaire était jusqu’alors parfaitement inconnu des ducassologues. Il présente plusieurs particularités intrigantes qui sont autant de témoignages de son itinéraire.   © B. Combaldieu   Entre les… Lire la suite Un mystérieux exemplaire des Chants de Maldoror, ou les aventures posthumes d’Isidore Ducasse à Leipzig